• Photos
  • Vidéo
 Atelier JHP - Couteaux en morta Atelier JHP - Couteaux en morta St Andre Des Eaux
18 photos

Atelier JHP - Couteaux en morta

87 route de la Brière
44117 ST ANDRE DES EAUX
Tél : 02 40 01 51 72
Portable : 06 58 86 13 75
Envoyer un message
popup
Voir le site internet
Plan Itineraire
StreetView

La Brière a son couteau.
L'Atelier JHP est une coutellerie artisanale qui, située au cœur du Parc naturel  régional de Brière, propose une large gamme de couteaux de poche et de table, uniques, efficaces et polyvalents.
La particularité de ces couteaux se trouve dans leur manche, réalisé en morta... Mais qu'est-ce que le morta ?

Avant le développement du marais de Brière, les 19 000 hectares actuels de zone humide dulcicole constituaient une vaste forêt de chênes et de bouleaux.
Les siècles passant, l'eau douce, issue du Brivet (le dernier affluent de la Loire) et de la pluie, recouvrit peu à peu les sols, puis les inonda. Les cyclones, qui passèrent sur le secteur jusqu'au Vème siècle après J-C, terminèrent de coucher les arbres de la forêt asphyxiée, et le marais de Brière commença son développement. La tourbe, qui constitue le sol du marais, recouvrit les arbres et les conserva dans sa gangue jusqu'à nos jours, soit pendant 4000 ans.

Gorgé de sédiments, ce bois en cours de fossilisation, est extrait du marais. Il présente une couleur allant du rouge au noir, selon l'espèce de l'arbre. Juste extrait et encore plein d'eau, il est assez souple pour être travaillé manuellement. Mais une fois sec, il devient "dur comme la pierre" et réputé imputrescible. Jadis, les briérons utilisaient ce bois qu'ils appelaient "morta" dans leurs charpentes, pour soutenir le lourd roseau qui couvre toujours leurs maisons.
Aujourd'hui, au vu des difficultés d'extraction, puisque le morta est profondément enfoncé dans le terrain tourbeux, le morta s'est vu passer du statut de matériau de construction à celui de bois précieux.


Aux Ateliers JHP, Jean-Henri Pagnon gagne chaque fin été le marais, qu'il sonde afin d'exhumer le précieux matériau. Il fait ensuite longuement et lentement sécher le bois dans des linges, à l’abri de la chaleur et de l'humidité. Une fois le morta sec, il le travaille pour confectionner les manches de ses couteaux, qu'il pare parfois de pastilles d'ivoire de mammouths...
C'est l'histoire du monde que 
vous tenez dans vos mains.


Plus d'infos Atelier JHP - Couteaux en morta st andre des eaux

Infos pratiques :

Mode de Visite : 


Points de Vente : 


Situation : 

Parc naturel régional de Brière

Langues Parlées : 


Animaux : 


Cartes bancaires, Chèques bancaires et postaux, Espèces

Share